Cuisiner coréen

  •  ..// Corée du sud //..
      ..// Corée du sud //..

Il y a quelques mois, les éditions Marabout ont publié un gros livre de cuisine comme je les aime : moderne, appétissant, exotique, plein de belles photos... Quand en plus on sait que j'adore la cuisine asiatique, on devine que ce nouvel ouvrage, intitulé simplement "Cuisiner coréen", ne pouvait que me plaire. La gastronomie coréenne séduit de plus en plus les Français et est devenue très tendance. Et cela me parait tout à fait justifié !


Gastronomies asiatiques

Si les gastronomies chinoise, vietnamienne ou thaïlandaise sont connues et appréciées depuis longtemps en France, la cuisine coréenne est elle plus méconnue. Personnellement, j'ai dû attendre les années 2000 avant de la découvrir. C'est à Paris que j'ai entendu parler pour la première fois de restaurants coréens et c'est à New York, en 2011, que j'ai enfin pu satisfaire ma curiosité grâce à un premier BBQ coréen au Koreatown de Manhattan (ça ne s'oublie pas !).
Depuis, chaque fois que j'ai l'occasion d'aller dans un quartier coréen (à New York, Los Angeles, Paris...), j'en profite pour me régaler et pour découvrir un peu mieux cette cuisine. En revanche, jusqu'à présent, je ne cuisinais à la maison qu'un seul plat coréen : les jeon (crêpes) aux fruits de mer. Peut-être que j'avais l'impression qu'il faut beaucoup de produits exotiques (pas toujours faciles à trouver) ou que c'est compliqué, mais maintenant, avec "Cuisinier coréen", je vais me lancer !
Cuisiner coréen

Une (jeune) femme aux fourneaux

Le livre publié par Marabout est signé par Caroline K. Hwang, une jeune américaine d'origine coréenne, élevée dans le sud de la Californie. Elle a grandi à Los Angeles et plus précisément à Koreatown. C'est sa grand-mère qui l'a initiée aux plaisirs de la cuisine. Elle lui a enseigné que l'essentiel est d'utiliser de bons ingrédients et de préparer des mets simples. Caroline a étudié l'illustration au Art Center College of Design et c'est son amour de la cuisine qui a dicté ses choix professionnels : elle a commencé comme commis de cuisine et chef de partie avant de devenir styliste culinaire. Actuellement, elle collabore avec différents magazines, écrit des livres (dont plusieurs sont publiés en France) et mitonne de bonnes choses !
Cuisiner coréen

La cuisine coréenne

Alors que va-t-on manger grâce à "Cuisinier coréen" ? Des petits plats (les Banchan), du kimchi (le condiment national en Corée), des soupes et ragoûts, des nouilles et du riz, des desserts, des recettes de base... Bref, des mets simples, bons, nourrissants et surtout très exotiques. J'ai déjà repéré les recettes que je vais tester en priorité : le Gaji Namu (aubergines marinées au soja), la Gyeran JJim (crème aux œufs salée), les Gamja Jorim (pommes de terre braisées au soja), la Tteok mandu guk (soupe aux raviolis et aux gâteaux de riz), la Sundubu jjigae (soupe au tofu soyeux), les Jeon (les crêpes coréennes que j'aime tant, proposées ici aux fruits de mer, bien sûr, mais aussi au kimchi, à la ciboule, aux légumes ou encore au porc et aux shiitakés) et les Injeoolmi (des gâteaux de riz sucrés à la poudre de soja).
Cuisiner coréen

Que faut-il pour cuisiner coréen ?

D'après Caroline K. Hwang, il y a trois ingrédients indispensables pour cuisiner coréen : l'ail, l'huile de sésame grillé ("grillé", c'est important !) et la ciboule. Ce n'est pas très compliqué (attention quand même : de la "ciboule", pas de la ciboulette !). À partir d'ingrédients simples, on peut faire une bonne partie des recettes de ce livre. Ensuite, certaines ont besoin de produits un peu plus originaux. Dans ma ville, il y a un supermarché asiatique mais le rayon coréen est petit. Pas facile alors de trouver des crevettes fermentées ou de la sauce de soja coréenne ("plus claire et plus salée" que la chinoise). C'est pourquoi j'ai choisi de commencer par des recettes qui ne nécessitent rien de (très) spécial.
Cuisiner coréen

Petits "+"

Ce que j'aime dans les livres de cuisine (et Marabout y arrive très bien) ce sont tout d'abord les belles photos. Là, on est servi : Lisa Linder a du talent et les mises en scène sont parfaites (très jolie vaisselle !). Il y a également quelques illustrations sympas. J'apprécie aussi la petite histoire (l'intro de Caroline et son lien familial avec la Corée) et les petits "plus" : l'article illustré "Top 12 / À faire en Corée" ainsi que les pages illustrées qui regroupent les ingrédients qu'on retrouve dans les recettes ("Produits frais", "Liquides", "Épicerie"...). Et petite touche finale : la double page-mosaïque "Idées de menus" : pour dîner en semaine, pour cuisiner pour les végétariens, les pique-niques, les enfants, les apéritifs, les repas de fête... ( cf.photo ci-dessous).
Cuisiner coréen
Alors qu'en pensez-vous ? Vous aussi vous allez cuisiner coréen ? Et surtout, avant de vous mettre à table, comme les Coréens, n'oubliez pas de dire "Régalez-vous !".
Cuisiner coréen


Pour en savoir plus

Cuisiner coréen de Caroline K. Hwang (photos de Lisa Linder), Éditions Marabout, 2018, 256 pages, 19,90 €
→ Pour retrouver Caroline K. Hwang : son site internet, son compte Instagram...
→ Mes articles sur les livres de cuisine qui me font voyager : Tokyo les recettes culte, Very food trip, Istanbul les recettes culte, La Cuisine végétarienne du Moyen-Orient...


Merci aux éditions Marabout pour ce bel ouvrage !


Photos : 7h09 sauf photo 1 (creative commons)


Tags: 
Share

Ajouter un commentaire

Souscrire au blog 7h09