Femmes & voyage : les pionnières

C'est assez incroyable au 21e siècle de lire les aventures des premières femmes à voyager seules, à faire le tour du monde en avion, en vélo... Je suis admirative devant tant de courage ! Amelia Earhart (1897-1937) a été la première femme à traverser l'océan Atlantique en avion (photo ci-dessus). Avant elle, la journaliste américaine Nellie Bly (1864-1922) avait été plus rapide que le célèbre personnage de Jules Verne en réalisant, en 1889, son tour du monde en 72 jours. On lui avait pourtant dit qu'elle n'y arriverait pas : les femmes ne devaient pas voyager sans escorte et elles emportaient trop de bagages !
Annie Londonderry (1870-1947) fit elle son tour du monde à vélo à la fin du 19e siècle. Cette jeune mère de famille parcourut le globe durant 15 mois, habillée d'un costume de cycliste homme. Durant son voyage, elle gagna sa vie en vendant des photos et grâce à des sponsors dont les publicités étaient affichées sur ses vêtements ou son vélo.
Les Françaises n'étaient pas en reste : femme libre et érudite, Alexandra David-Néel (1868-1969) fut en 1924 la première femme d'origine européenne qui séjourna à Lhassa, au Tibet. Devenue bouddhiste, elle voyagea fréquemment en Inde, au Japon, en Corée, en Chine, en Mongolie... À 100 ans, l’infatigable voyageuse demanda le renouvellement de son passeport !
Charmian Kittredge, deuxième femme du célèbre Jack London, fut elle aussi une pionnière : aventurière, elle embarqua en 1907 avec London pour un tour du monde en voilier (retracé dans son Journal de bord du Snark) et accompagna aussi son mari dans de longs voyages à cheval aux États-Unis.
Pour en savoir plus sur ces pionnières, vous pouvez lire (en anglais) l’excellent article du site "Travelettes".

Share

Ajouter un commentaire

Souscrire au blog 7h09