Paris : nos bonnes adresses de décembre

  • Paris, bonnes adresses
     Paris, bonnes adresses

Les fêtes de fin d'année sont l'occasion de joindre l'utile à l'agréable. Comme l'an passé, nous en avons profité pour prendre quelques jours de vacances, cette fois-ci à Paris. Comme nous connaissons déjà bien cette ville, nous avons choisi de découvrir et tester des choses nouvelles mais aussi de profiter de notre famille parisienne. Je vous livre ici nos bonnes adresses de décembre en espérant qu'elles vous seront utiles !


Paris, Musée des Arts décoratifs, Korea now Paris, Musée des Arts décoratifs

Musée des Arts décoratifs

Deux photos ci-dessus
Cela faisait longtemps que je voulais découvrir le Musée des Arts décoratifs et là, j'avais une raison supplémentaire d'y aller : l'exposition "Korea now" ("craft, design, mode et graphisme en Corée") qui se terminait le 3 janvier. Le musée des Arts décoratifs vaut vraiment un détour, même s'il est un peu difficile de s'y repérer. Ne croyez pas qu'il s'agit d'admirer quelques vieilles assiettes ou tentures ! Il possède en fait une des plus importantes collections d'Arts décoratifs du monde, répartie en plusieurs départements chronologiques (Moyen-Âge/Renaissance, 17e/18e siècles, 19e siècle, Art nouveau/Art déco et Moderne/Contemporain) et thématiques (Arts graphiques, Bijoux, Jouets, Papiers peints, Verre, Mode/textile et Publicité/graphisme). Seul regret, les collections Mode et textile, en raison de leur fragilité, ne sont présentées que lors d'expositions temporaires. Si j'avais eu plus de temps, j'aurais d'ailleurs bien fait un saut au Palais Galliera.

Paris, Jardin des plantes Paris, Zoo, Jardin des plantes

Zoo du Jardin des plantes

Deux photos ci-dessus
Le jour suivant, pour faire plaisir à ma fille, nous sommes allés au Zoo du Jardin des plantes. Il n'y a plus de gros animaux (éléphants, girafes...) mais on y rencontre quand même 1 200 animaux (partagés en 180 espèces) dont certains sont assez exceptionnels. Nous, on a craqué pour le panda roux, la panthère de Chine et celle des neiges. Et que dire des bébés singes nés ces derniers mois ! Pour finir notre visite, nous sommes allés voir les flamands roses. J'avais mal lu : ici ce sont des flamands rouges, ce qui n'enlève rien à leur charme. J'aurais aussi aimé visiter le Musée de l'Homme qui a rouvert en octobre, après 6 ans de travaux, et semble très beau, mais il était fermé ce jour-là.

Paris, Seine

Exposition-spectacle "Nés quelque part"

Nous avons également été à la Villette participer à l'exposition interactive Nés quelque part imaginée par l'Agence française de développement et l'association Ars Anima. Au départ, on vous remet un "passeport" dans lequel vous découvrez l'identité que vous allez endosser pendant le spectacle. Moi j'étais Manolo, jeune colombien de 11 ans vivant à Medellín. Plus qu'une expo, c'est un jeu de rôle enrichi par la présence de comédiens et par une mise en scène sonore et visuelle très efficace. Les territoires et écosystèmes proposés (Cambodge, Niger, Cameroun, Maroc, Colombie, Polynésie...) nous confrontent aux enjeux du climat et du développement dans le monde. Les enfants doivent avoir au moins 10 ans pour y participer et pour les plus jeunes, il vaut mieux privilégier les scénarios les plus simples, comme l'Afrique. "Nés quelque part" circule maintenant en France ; si elle passe près de chez vous, je vous la conseille. Moi j'en suis repartie ravie, avec plein de graines en poche (à la fin du spectacle, on troque avec les autres spectateurs des graines symboliques).

Paris, librairie, Voyageurs du monde

Librairie Voyageurs du monde

J'ai profité de ce séjour pour découvrir la belle librairie de Voyageurs du monde. Autant le dire tout de suite : plus qu'une librairie, c'est une vraie mine d'or ! On y trouve tout ce dont un voyageur a besoin pour préparer un voyage (j'ai fait le plein de cartes, de guides...) mais aussi des atlas, des beaux livres, des albums photos, des romans d'aventure et des récits de voyage (y compris des polars et un joli rayon jeunesse). J'ai même craqué pour un globe terrestre ! En sortant de là, on peut faire quelques emplettes dans les nombreux magasins japonais et coréens du quartier. Histoire de revenir chargés de livres et de pots de kimchi (c'est du vécu).
Paris, Seine Quand je viens à Paris, j'aime profiter de tous ces restaurants qui nous tendent les bras à chaque coin de rue. La seule difficulté est de faire un choix ! Parmi ceux que nous avons testés cette fois-ci, deux restaurants asiatiques sortent du lot : le Foodi Jia-Ba-Buay et le Bistrot Mee.

Paris, restaurant Foodi Jia-Ba-Buay

Restaurant Foodi Jia-Ba-Buay

Photo ci-dessus
Ce petit restaurant, à la déco simple et zen, est une belle découverte. La chef du Foodi Jia-Ba-Buay est d'origine taïwanaise je crois, mais les plats offrent un bon aperçu de différentes cuisines asiatiques (japonaise, thaïlandaise, vietnamienne, coréenne...). Nous y sommes allés en famille (8 personnes) et avons donc découvert une bonne partie de la carte, pas très longue certes ("une petite carte pour un grand voyage culinaire") mais c'est toujours bon signe, je trouve. Tout était très frais et absolument délicieux. J'ai opté pour une formule du midi avec un excellent bento (à choisir entre un bento coréen, chinois ou taïwanais), suivi d'un cheese-cake au sésame noir (j'ai hésité avec la panna cotta au matcha...), le tout accompagné d'un très bon thé. Le service est discret et agréable. J'ai vraiment apprécié et je n'ai pas été la seule !

Paris, restaurant Bistrot Mee, corréen

Restaurant Mee, bistrot coréen

Photo ci-dessus
Quelques jours après, nous sommes allés, toujours en groupe, découvrir le Bistrot Mee. Premier atout, une décoration est tout à fait à mon goût : industrielle et assez brute, avec quelques touches asiatiques subtiles, pour une ambiance conviviale et douce. Mais attention, ici, tout ne repose pas sur la déco ! On s'est léché les babines. Comme on était nombreux, on a là encore pu tester une grande partie de la carte. En entrée : salade de bulots, beignets d'huîtres ou de poulet, raviolis coréens grillés... puis bulgogi et bibimbap à tomber, émincé d'échine de porc sautée ou encore ragoût de travers de porc pimenté et pour finir, au choix, madeleines à l'armoise, punch au gingembre et à la cannelle, glace aux céréales, infusion d'omija glacée... Bref, une cuisine coréenne revisitée et moderne, absolument délicieuse ! Bon à savoir : la formule du midi est particulièrement intéressante (entrée + plat pour 15 euros).
Bye bye Paris, à la prochaine !


Infos pratiques

Librairie Voyageurs du monde : 48 rue Ste-Anne, Paris IIe.
Restaurant Foodi Jia-Ba-Buay : 2 rue du Nil (entrée située au 3 rue Damiette), Paris IIe. Il propose également des cours de cuisine, un service "Traiteur" et des événements culinaires. Le local étant petit, il vaut mieux réserver à l'avance (par exemple via leur site internet, ça marche très bien !).
Restaurant Bistrot Mee : 5 rue d'Argenteuil, Paris Ier.


Photos : VNS sauf photo n°9 Foodi Jia-Ba-Buay et photo n°10 Bistrot Mee (Martin Neumann)

Share

Commentaires

gelinotte

la collection de la comtesse greffulhe présentée à galliera est de toute beauté. Un musée où j'aime revenir pour ses expos toujours intéressantes sur la couture...

7h09

Coucou. Oui j'ai vu l'affiche de cette expo, très tentant ! Il va également y avoir une belle expo "Mode" au Musée des Arts décoratifs à partir d'avril je crois.

Lavieenroseflamant

Sympa ce petit programme parisien ! Il faut impérativement que j'aille faire un saut la la librairie des voyageurs du monde, je suis sûre que ça va me plaire ! En revanche, j'ai fait de musée de l'homme à sa réouverture, très bel endroit mais malheureusement trop de monde pour vraiment en profiter... Les enfants ont à peine pu essayer une ou 2 animations interactives...

7h09

C'est le problème dans les grands musées et les expos temporaires : trop d'attente et trop de monde à l’intérieur :(

Ajouter un commentaire

Souscrire au blog 7h09