Une photographe à Varsovie

  • Varsovie, Pologne
     Varsovie, Pologne

Vous savez déjà que j'aime la photographie et les sympathiques photographes mais je n'ai jamais eu l'occasion de vous parler d'Alexandra Clamart. Alexandra fait partie de ces photographes dans l'âme qui ne sortent jamais sans leur appareil. Son préféré est un Canon AE1 qu'elle avoue avoir "toujours bien au chaud au fond de [son] sac, avec une pellicule ou deux". Alexandra ne shoote qu'en argentique d'où le charme si particulier de ses clichés. Ce qu'elle aime, selon ses termes, c'est capturer des moments de vie, des petites choses, trois fois rien parfois, un détail qui lui parle ou une image dont elle aimerait se souvenir.
Basée à Paris, ville où elle a grandi, Alexandra a "le voyage dans le sang". Née d'une mère polonaise et d'un père indien, elle aime les ailleurs, a vécu trois ans à Madrid et a même fait un "tour du bout du monde". Pourtant, il est une ville où elle revient toujours, sa "ville de cœur", sa "ville coup de cœur" : Varsovie. Elle a beau avoir arpenté son bitume à maintes reprises, la capitale polonaise la surprend à chacune de ses visites. La ville est très attachée à son passé mais fait preuve de beaucoup de créativité et semble, ces dernières années, rattraper son retard. Pour Alexandra, "désormais, c'est à l'Est que ça se passe !". Elle nous dévoile ici ses photos et son carnet d'adresses à Varsovie.


Mes bonnes adresses à Varsovie

(texte : Alexandra Clamart)

Pałac Kultury i Nauki, Palais de la Culture, Varsovie Pałac Kultury i Nauki (Palais de la Culture)
Plac Defilad 1
Impossible de le rater, on le voit de partout. C'est comme si il nous regardait de haut, nous narguait. Offert par Staline, il fait polémique : doit-on le garder ou le rayer du paysage ? Vaste débat. Je crois qu'il est trop tard ; sans lui, Varsovie ne serait plus la même.

Próżna La tristement célèbre rue Próżna et le Café Próżna
Ul. Próżna 12
Triste symbole de la guerre, la rue Próżna était le cœur culturel du quartier juif et s'est retrouvée au centre du ghetto. Le café du même nom est un adorable lieu où l'on peut profiter d'un verre ou d'un déjeuner sur le pouce, tout en feuilletant des livres sur l'histoire de la ville et sur l'insurrection de 1944. Le café fait vivre la rue, encore habitée par les fantômes du ghetto. Sur les murs criblés de balles, on peut lire Pamiętasz ("Tu te souviens ?").

Café Stor Café Stor
Ul. Tamka 33
Un petit café non loin de l'effervescence de la rue Nowy Swiat où, au milieu d'une végétation luxuriante, j'aime m'installer pendant des heures. Comme dans un cocon végétal, apaisé par le doux bleu ciel des murs, on aimerait y passer nos journées. On y sert du vrai bon café (ce qui était inimaginable il y a encore peu en Pologne) importé du torréfacteur berlinois Bonanza Coffee Heroes.

Brodno park Brodno park
Ul. Kondratowicza/Chodecka
Entouré d'énormes blocs d'habitations, ce parc est un musée peu commun : il expose en plein air des sculptures d'artistes locaux et étrangers. Chaque œuvre fait ainsi partie du paysage. Une façon de faire rentrer l'art dans le quotidien des habitants du quartier.

Cmentarz Powązki Cmentarz Powązki
Powązkowska 14
Régulièrement, je passe au cimetière Powązki rendre visite à ma famille, saluer ma grand-mère, allumer des lumières, changer les fleurs... J'aime prendre mon temps, flâner, saluer les gens, croiser quelques musiciens en chemin et profiter de leurs mélodies. En Pologne, on se promène dans les cimetières comme dans les parcs, l'atmosphère y est particulière, surtout à la Toussaint. Les cimetières s'illuminent alors de millions de bougies.

Temat Rzeka Temat Rzeka
Près du Pont Poniatowski, du côté du quartier de Praga
Il y a des jours comme ça, où l'on ne fait que courir. Je suis en retard mais mes amis ont l'habitude. Nous nous sommes donnés rendez-vous pour prendre l'apéro les pieds dans le sable. La soirée prend un air de vacances et pourtant on est bien à Varsovie. Je vous le garantis : je vois encore au loin le Palais de la Culture ! Aux beaux jours, il y a grande affluence sous le pont Poniatowski, des familles entières débarquent BBQ sous le bras. La soirée s'annonce douce.

Varsovie, Pologne Muzeum Sztuki Nowoczesnej (Musée d'art moderne)
Emilii Plater 51
Petit à petit, je vois la ville changer. L'art en a toujours fait partie, mais ces dernières années des endroits inspirants et créatifs sont apparus, tel ce nouveau musée d'art contemporain. Installé à la place de l'ancien magasin de meubles Emilia, cet endroit pourrait bien devenir mon QG. Après une visite des dernières expositions, j'aime flâner dans la librairie du musée, le nez dans les magazines. J'y ai découvert il y a peu Zwykłe Życie, une petite perle de papier glacé qui parle de la vie ordinaire et des petites choses du quotidien.

Temat Rzeka, varsovie Musée du Néon
Ul. Mińska 25
En Pologne, les néons sont un peu l'âme de la ville et le reflet de la créativité de l'époque. Caché au cœur de la Soho Factory, au milieu du quartier de Praga, ce musée permet de se promener dans le noir, guidé par des lettres lumineuses d'époque. On entend juste le bruit de nos pas et le grésillement des néons. À voir absolument pour les fans de typographie !

Praga, l'authentique
Irrévérencieux certes, mais plus authentique que les autres quartiers de Varsovie, Praga a une âme. On le dit dangereux pour qui ne le connaît pas. Pourtant, c'est là que tout se passe. Des artistes et des galeries s'y installent dans de vieilles usines désaffectées, dans un mélange détonnant d'histoire et de reconstruction. C'est un des rares quartiers à ne pas avoir été rasé pendant la guerre. Pour moi, chaque coin de rue est un souvenir particulier, une anecdote familiale. Se balader dans Praga, c'est un peu remonter le temps et entendre ma mère me raconter son enfance, son école, ses copines...

Maluch, Fiat 126, Varsovie, Pologne Les Fiat
Il arrive que l'on croise encore dans les rue de Varsovie des Fiat 126, plus communément appelées ici Maluch. Coffre à l'avant et moteur à l'arrière, ces tacots de l'Est, produits en Pologne à partir de 1973, sont des vestiges du monde soviétique. Quand je pense qu'il nous arrivait de faire des A/R Varsovie-Paris en Fiat, nous étions fous !

tramway, Pologne, Varsovie Le tramway
C'est clairement le meilleur moyen de transport à Varsovie. La voiture, n'en parlons pas. La ville stagne aux heures de pointe, un enfer ! Le tramway, c'est tout un poème. Par contre, autant vous dire, qu'en hiver, attendre le tram par – 15°, c'est mourir. Il y a quelque chose entre Varsovie et son tramway : une histoire de cœur. Construite autour des lignes de tram, quadrillée par les empreintes des rails au sol, la ville se laisse envahir. Priorité absolue à l'engin jaune et rouge !
Pologne, Varsovie

Infos pratiques

-pour suivre Alexandra et admirer ses photographies : le site, le tumblr, la page Facebook et le compte Instagram d'Alexandra.
-le site de l'office du tourisme de Varsovie.
-pour partir dans la capitale polonaise, il vous faudra un plan pratique, un bon guide et un billet d'avion car c'est le moyen le plus pratique de gagner la Pologne.


Bon à savoir

-Le ghetto de Varsovie : avant la Seconde Guerre mondiale, Varsovie possède la plus grande communauté juive d'Europe. Les Nazis occupent alors le pays et créent, en 1940, le plus vaste ghetto de l'Histoire. Situé au centre de la ville, il compte plus de 300 000 personnes dont la majorité sera déportée. Le ghetto est détruit en quasi totalité en 1943 après le soulèvement de ses habitants.
-L'insurrection de Varsovie : à l'été 1944, la ville se soulève contre les troupes nazies. En retour, l'Occupant détruit plus de 85 % du centre historique. Après guerre, la Pologne décide de reconstruire la Vieille ville en s'inspirant de la Varsovie de la fin du 18e siècle, ce qui lui vaut aujourd'hui d'être inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco.


Photos : Alexandra Clamart


Si vous ne voulez rater aucun article, inscrivez-vous à notre newsletter (1 par mois) grâce au bouton en haut de la colonne de droite. Merci !

Share

Commentaires

marie

ça me donne très envie de visiter cette ville ! hop sur ma liste :)

7h09

Je suis bien d'accord : et hop sur ma liste aussi :)

ClairetGuigui

Dans notre voyage retour en France depuis la Russie, pendant notre tour du monde, nous avions fait un stop-over à Varsovie et nous avons été agréablement par la Ville, qui au prime abord, ne nous évoquait pas grand choses, si ce n'est son célèbre ghetto...
Nous y avons découvert une ville moteur sur le plan économique, préservée sur le plan architectural et résolument artiste (notamment dans le fameux quartier Praga qui réserve bien des enchantements)!

7h09

Merci pour ce commentaire. Oui cette belle méconnue mérite un voyage !

Ajouter un commentaire

Souscrire au blog 7h09